samedi 21 mai 2016

La Saga d'Yzé (tome 1) - Florent MAROTTA

Titre : Yzé et le Palimpseste (#1)
Auteur : Florent Marotta
Édition : Taurnada
Nombre de tomes : Inconnnu
Date de parution : 27 juin 2016
Nombre de pages : 391 (num.), 408 (pap.)
Genre : Fantasy
Décor : Lyon, Paris (FR) "dystopique"
Lu en : Mai 2016

9/10

Quatrième de couverture : Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

Mon avis : Ambre est une jeune fille comme les autres, si ce n’est qu’elle est orpheline et vit avec sa tante. Tout se passe pour le mieux jusqu’au jour où un événement vient troubler son quotidien. Elle et sa tante doivent fuir leur domicile et se cacher d’un groupe qui les poursuit. C’est alors qu’Ambre découvre sa véritable nature, sa réalité la frappant de plein fouet. Suite à cela, les deux femmes vont s’établir dans un village sûr où Ambre apprend qu’elle s’appelle Yzé, que la magie existe et qu’elle-même possède certains pouvoirs. Lui a-t-on menti toute sa vie ? Qui est-elle vraiment ? Quelle va être sa vie à partir de maintenant ? À vous de le découvrir en lisant la saga.

Je tiens à commencer par une petite remarque sur la couverture du livre, qui m’a donné l’impression d’avoir entre les mains un ouvrage jeunesse, alors que ce n’est pas le cas. Mes yeux se sont accrochés sur les doigts de l’héroïne dans une posture peu probable et j’ai trouvé les textures beaucoup trop lisses. Par la suite, j’ai pu voir le dessin original qui m’a nettement plus plu. On voit les traits de crayon, ce qui rend le personnage plus vivant et certainement moins lisse. C’est un peu dommage car une telle couverture risque d’en rebuter certains, pensant que le tout est trop édulcoré, alors que ce n’est pas le cas.

Après quelques chapitres, on découvre que la magie existe dans le monde. Sans trop de surprise, on se rend compte que certains personnages sont capables notamment de maîtriser le feu, ce que la couverture nous laissait entendre sans trop de détour, et j’avoue que j’attendais avec impatience le moment où le petit monde apparemment normal bascule dans la magie. Ce tournant s’est opéré dans les meilleures conditions selon moi : au milieu d’un événement inattendu.

Très rapidement, nous nous rendons dans le petit village sûr et faisons connaissance avec ses habitants. J’ai beaucoup aimé que l’auteur s’attarde à décrire les caractères de certains en quelques lignes, cela m’a permis de pouvoir mieux les cerner et les suivre par la suite. Car des personnages, il y en a beaucoup et il peut être un peu ardu de tous les replacer au début car ils se divisent en plusieurs groupes. Heureusement, on s’y retrouve rapidement. Cependant, à la fin du tome, on se rend compte que nous avons encore beaucoup de choses à apprendre et c’est la raison pour laquelle j’attends déjà impatiemment le tome 2.

En ce qui concerne l’écriture, j’ai beaucoup aimé retrouver la plume de Florent Marotta dans l’exercice de la fantasy. J’avais déjà lu un thriller de cet auteur (Le Visage de Satan) et je remarque qu’il a su tirer le suspense et l’aventure de ce genre et y ajouter son univers magique personnel et innovant.

Pour faire court, Yzé et le palimpseste est un très bon premier tome, qui permet de jeter les bases d’un univers magique assez complexe, avec ses codes, son passé et ses personnages hauts en couleur aux divers pouvoirs. L’ambiance est très agréable et le lecteur se prend vite au jeu et veut en savoir plus. Avec Yzé, on découvre le village et ses habitants, on tremble devant les menaces que représentent les Exaltés et les Magis et on veut en savoir plus sur son compte, tout comme elle d’ailleurs.

Ça y est, une nouvelle saga fraîche et innovante que je vais suivre avec avidité et plaisir. Je remercie les Éditions Taurnada pour cette découverte fort sympathique et Florent Marotta qui a su me prouver qu’il est un auteur complet qui peut sortir de son genre de prédilection sans difficulté.

Lecture pour : tous les amateurs de fantasy d’aventure et de magie, dès 14-15 ans je suppose.

Une saga innovante à l'univers bien fouillé, je suis impatiente de savoir ce que la suite nous réserve.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire